myGardenLoft - Studio de jardin habitable

Découvrez nos dernières réalisations

Nous sommes spécialisés dans la conception et fabrication de studios de jardin

+ 0
réalisations à ce jour
Suivez-nous sur Facebook !

Studio de jardin

Un studio de jardin contemporain pour accueillir la famille et les amis

Un bureau idéal pour le télétravail

Des studios de jardin entièrement personnalisables

Quelle différence entre emprise au sol et surface de plancher ?

Quelle différence entre emprise au sol et surface de plancher ?

Plusieurs formalités administratives s’imposent lors de la construction d’une maison. Entre autres, il faut soumettre à la mairie les mesures de la surface du plancher et de l’emprise au sol de l’habitation. Il est fondamental de bien appréhender ces notions voisines avant de lancer les travaux de construction.

Emprise au sol, projection verticale de votre maison et de ses extensions

Basée sur les structures du bâtiment, l’emprise au sol correspond à l’ombre verticale de celui-ci, y compris ses extensions. Cette délimitation au sol prend en compte les surplombs et les saillies. Ces dernières peuvent inclure les terrasses, les balcons, les préaux, etc. Pour cette notion d’architecture, le nombre de niveaux n’est pas considéré lorsqu’il n’existe pas de débords.

C’est pareil pour les crêtes de toitures qui ne possèdent pas d’appui sur le terrain. Par contre, les murs sont à inclure dans la détermination de l’emprise au sol. Ainsi, chaque extension qu’on installe augmente de façon mécanique la projection verticale du bâtiment au sol. Cette modification n’est aucunement liée à l’existence de fondations.

Le coefficient de l’emprise au sol est aussi un prérequis dans l’obtention d’une autorisation de construire. Il est le résultat de la division de l’emprise au sol par la surface du terrain.

En réalité, la projection verticale d’une maison se détermine à partir du pourcentage mentionné dans l’article 9 du Plan Local d’Urbanisme (PLU). La limite à respecter varie entre 10 % et 70 %, voire 100 % selon les communes. Ce pourcentage est à multiplier par la surface de votre parcelle pour estimer l’emprise au sol.

Vous aimerez peut-être  Comment calculer la surface d'emprise au sol ?

La valeur obtenue vous indique la superficie sur laquelle vous pouvez construire. Il ne faut surtout pas dépasser cette recommandation. Quand l’emprise au sol mesure au moins 150 m², il faut impérativement faire appel à un architecte professionnel pour introduire la demande du permis de construire.

Surface de plancher

Dans le Code de l’urbanisme, on définit la surface de plancher comme la totalité des aires de tous les niveaux achevés et couverts d’une habitation. Cette notion est calculée pour les constructions dans lesquelles la hauteur du plafond supérieure mesure au moins 1,80 m.

À l’opposé de l’emprise au sol, la surface de plancher considère l’aire de chaque niveau. Plus il y a d’étages, plus grande sera la surface. Il faut soustraire la place occupée par les ascenseurs, les combles non aménagés et les escaliers ainsi que d’autres lieux avec une faible hauteur.

Les articles L.112-1 et R.112-2 du Code de l’urbanisme fournissent clairement des précisions sur cette notion. Outre les précédents, il reste d’autres surfaces à déduire pour obtenir la véritable surface du plancher.

· L’épaisseur des murs délimitant les ouvertures des maisons ;

· Des trémies et des vides connexes aux ascenseurs et escaliers ;

· Des places aménagées pour le stationnement de véhicules, y compris les surfaces de manœuvres et les rampes d’accès.

À noter que dans le cas d’un immeuble collectif ou non individuel, il y a des surfaces supplémentaires à retirer. Bien que différentes, la surface de plancher et l’emprise au sol demeurent des notions complémentaires.

En réalité, lorsque l’une de ces grandeurs surpasse les 150 m², le propriétaire de la parcelle doit obligatoirement obtenir un permis de construire. C’est pareil pour les projets d’agrandissement de maison.

Vous aimerez peut-être  Comment calculer la surface d'emprise au sol ?

Toutefois, un permis de construire n’est délivré qu’à la soumission d’un dossier établi et signé par une agence d’architecture. En ce sens, vous pouvez compter sur My Garden Loft.

My Garden Loft, constructeur de petite maison en bois

Notre entreprise, My Garden Loft, intervient depuis plusieurs années en France pour la construction de maisons écoresponsables. Nos experts peuvent vous assistent tout au long de votre projet de construction d’habitat.

Nous prenons en compte aussi bien les formalités administratives que les détails techniques afin que votre habitation soit construite suivant les normes en vigueur. Pour vous mettre en confiance, nous disposons d’un simulateur 3D qui permet de modéliser le plan de la maison et d’ajuster au besoin les calculs.

Notre expérience dans le domaine du bâtiment nous permet de créer pour vous les meilleures conditions de construction.

Vous avez aimé cet article ? Faites-le nous savoir !

Vous voulez valoriser votre jardin ? 🏡

 
Notre équipe est à votre écoute pour comprendre votre projet et vous aider à créer le studio de jardin idéal en fonction de vos besoins. Contactez nous dès aujourd’hui !

Poursuivez votre lecture !

myGardenLoft - Studio de jardin habitable

Envie d'une pièce supplémentaire sur votre terrain ? 🏡

Notre équipe est à votre écoute pour comprendre votre projet et vous aider à créer le studio de jardin idéal en fonction de vos besoins. 

2
5