myGardenLoft - Studio de jardin habitable

Découvrez nos dernières réalisations

Nous sommes spécialisés dans la conception et fabrication de studios de jardin

+ 0
réalisations à ce jour
Suivez-nous sur Facebook !

Studio de jardin

Un studio de jardin contemporain pour accueillir la famille et les amis

Un bureau idéal pour le télétravail

Des studios de jardin entièrement personnalisables

Comment calculer la surface d'emprise au sol ?

Comment calculer la surface d’emprise au sol ?

La surface d’emprise au sol est la superficie à calculer lorsque vous voulez entreprendre un projet de construction. Il est important, car sans cela, vous ne pourrez pas obtenir un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux. Vous l’aurez compris, il est essentiel alors de savoir comment s’y prendre pour effectuer ce calcul !

L’essentiel sur la surface d’emprise du sol

En général, l’emprise au sol est définie comme une unité de surface administrative. Son calcul permet de déterminer le type d’autorisation à demander pour réaliser un projet de construction.

Autrement dit, le calcul de cette surface est nécessaire pour demander un permis de construire ou pour faire une déclaration de travaux. Elle s’exprime en mètre carré et tient compte de l’épaisseur des murs, des parties non closes et des parties affectées au stationnement de voiture.

Grâce au plan local d’urbanisme, il est possible d’apporter des modifications aux règles qui définissent l’emprise au sol. Ceci est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’ajouter des débords de toit, ou un étage en latéral dans le volume de construction projeté.

Le calcul de l’emprise au sol permet aussi de savoir s’il est nécessaire de faire appel à des architectes pour la construction. En effet, si vous envisagez une construction sur votre terrain et que ces dimensions atteignent les 150 m², faire appel à un architecte devient indispensable.

Vous aimerez peut-être  Quelle différence entre emprise au sol et surface de plancher ?

Néanmoins, si les dimensions de la construction sont à 10 m², une simple déclaration de travaux suffira. D’un autre côté, si les dimensions atteignent les 100 m², un permis de conduire est exigé.

L’évaluation d’une surface d’emprise de sol

Le calcul d’une surface au sol est assez simple, mais il ne prend pas en compte tous les niveaux de construction. En réalité, ce n’est qu’une projection de l’habitation sur le sol. Voici les différents éléments exclus de l’emprise au sol :

  • Les marquises ;
  • Les débords de toit ;
  • Les ornements ;
  • Les portails ;
  • Les clôtures.

Vous pouvez inclure uniquement les pergolas, les abris de jardin, terrasses surélevées et autres. Ensuite, pour calculer, il faut multiplier la longueur et la largeur des différentes pièces au sol puis additionner leurs valeurs.

Les surfaces de plancher avant tout calcul

En effet, surface de plancher et emprise de sol sont deux notions complémentaires. Le calcul de l’emprise au sol seul ne permet pas de savoir s’il faut faire une demande de permis de construire. Cela n’est même pas suffisant pour faire une demande de déclaration préalable de travaux ou convier un architecte.

Depuis 2012, un dossier de demande de permis ou de déclaration préalable de travaux doit contenir le calcul en surface de plancher ou d’emprise de sol. La première évaluation prend en compte les étages de votre maison contrairement à la surface d’emprise de sol.

Les avantages du calcul de l’emprise de sol

Le calcul de la surface, de l’emprise de sol et du plancher est nécessaire pour l’obtention d’un permis de construire. Cette évaluation permet de connaître la nature de l’autorisation à obtenir pour un projet de construction. Elle renseigne aussi sur la nécessité ou non de prendre une autorisation. Cet aspect est encore plus important quand le calcul des dimensions de construction donne un résultat inférieur à 10 m².

Vous aimerez peut-être  Quelle différence entre emprise au sol et surface de plancher ?

D’un autre côté, le calcul de l’emprise de sol permet de savoir si vous êtes obligé de faire appel à un architecte pour vos constructions. En effet, au moment où les dimensions de votre construction dépassent les 150 m², le recours à un architecte est exigé. C’est d’ailleurs explicitement indiqué dans le code de la construction et de l’urbanisme.

Un projet de construction ?

Vos projets de construction imposent de faire appel à des architectes professionnels  ? Désirez-vous un espace de travail unique pour valoriser votre jardin  ? MyGardenLoft est disponible pour la fabrication de studios de jardin à ossature bois sur mesure pour vous.

Réputés auprès de nos clients pour notre écoute attentive, nous concevons des plans de construction professionnels et irréprochables. Nous sommes basés en Bretagne et faisons de la fabrication des espaces à vivre pour le jardin, une de nos spécialités en matière de construction. Avec nos artisans expérimentés, votre projet est entre de bonnes mains.

Le studio de jardin habitable d’une qualité artisanale vous offre de nombreux avantages quant à son utilisation. Au nombre de ceux-ci, vous compterez des chambres pour accueillir famille et amis. Un bureau peut y être également réservé pour le télétravail ou encore les projets dédiés à des locations courtes ou longue durée.

Quel que soit votre projet de construction pour vos espaces de maisons vides, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire. MyGardenLoft se dispose toujours à effectuer un travail de premier choix.

Vous avez aimé cet article ? Faites-le nous savoir !

Vous voulez valoriser votre jardin ? 🏡

 
Notre équipe est à votre écoute pour comprendre votre projet et vous aider à créer le studio de jardin idéal en fonction de vos besoins. Contactez nous dès aujourd’hui !

Poursuivez votre lecture !

myGardenLoft - Studio de jardin habitable

Envie d'une pièce supplémentaire sur votre terrain ? 🏡

Notre équipe est à votre écoute pour comprendre votre projet et vous aider à créer le studio de jardin idéal en fonction de vos besoins. 

2
5