Comment vieillit une maison en ossature bois ?

Comment vieillit une maison en ossature bois ?

À l’instar d’autres matériaux tels que le béton ou la pierre, le bois constitue une matière de construction résistante pour la maison en bois. Son utilisation flexible dans l’exécution des projets immobiliers lui vaut une sollicitation continue depuis longtemps. Aujourd’hui encore, les constructeurs de bâtiments lui accordent bien des privilèges. Cependant, les maisons en ossature de bois finissent par vieillir. Il faut comprendre comment s’installe la vétusté pour mieux s’adapter aux futurs changements de son habitation.

Présentation d’une maison en ossature de bois

Une maison en ossature de bois (MOB) se définit comme un bâtiment dont la structure entière se compose uniquement de bois. L’ensemble peut présenter des montants verticaux et des trames de lisses horizontales fixés sur une poutre elle-même en bois traité.

L’habitation de bois peut aussi être posée sur un dallage en béton. C’est souvent le cas lorsque le terrain sur lequel se déroule la construction n’accueille pas systématiquement les matières en bois. Opter pour une habitation verte, c’est faire le choix d’une construction dont la longévité est estimée à plus d’un siècle.

En effet, la maison en ossature à bois résiste très bien aux intempéries. Il suffit de respecter les conditions et normes de construction requises pour ce type de logement. L’intervention d’un expert dans le domaine des maisons écologiques augmente les chances de disposer d’une maison de haut standing.

Par ailleurs, une bonne sélection de bois et un traitement adéquat favorisent la protection de l’édifice contre les champignons, les insectes et d’autres nuisances. Grâce à ce matériau naturel, la maison en ossature bois bénéficie d’une isolation thermique et acoustique.

Ainsi, la structure, séparée du sol par un système isolant, est exposée à de faibles risques de dégradation. Au cours de la saison pluvieuse, un pare-pluie est installé pour optimiser l’imperméabilité des constructions en bois.

Maison en ossature de bois : évolution dans le temps

Une maison à ossature en bois requiert un entretien régulier. Malgré l’aspect naturel du bois, la structure est soumise aux agressions extérieures : humidité, vent, chaleur, etc. Selon la classe et l’essence du bois utilisé, une construction peut disposer d’une certaine longévité comparée à d’autres. Toutefois, on observe dans la plupart des cas l’apparition d’une coloration grise, signe du vieillissement de la maison de bois.

Sous l’effet du Soleil et de l’humidité, le bois se patine, ce qui explique la nouvelle teinte de la maison. Ce nouvel aspect du bois ne signifie pas qu’il est altéré. À ce stade de son utilisation, le bois affiche une solidité mécanique et une résistance thermique toujours intactes.

Cependant, une fois que les matériaux commencent à devenir gris, les surfaces de la maison en ossature de bois ne présentent plus une couleur uniforme. L’apparence du bâtiment fait en bois change progressivement en fonction de l’exposition à la pollution, au vent, à la pluie, au soleil, etc.

Vous pouvez maîtriser ce changement d’aspect de votre maison verte en assurant une teinte grise plus uniformisée. Pour ce faire, il faut éviter les éclaboussures en bas de la construction ainsi que les parties saillantes de sa façade.

Il importe aussi d’opter pour des poses verticales du bardage afin de permettre une circulation rapide de l’eau. Un entretien régulier permet de ralentir le processus de vieillissement de la maison en ossature bois.

Entretien d’une maison en ossature de bois

Afin que votre construction en ossature de bois garde longtemps son coup d’éclat comme au jour de la livraison, vous devez l’entretenir. Cette activité doit être pratiquée de façon régulière et doit intéresser aussi bien la façade que l’intérieur du bâtiment. Bien souvent, les murs des maisons en bois sont recouverts de bardage.

Cet habillage, peu importe son type, est facile à mettre en place et à renouveler. Il a l’avantage de protéger la surface extérieure de la maison contre les potentielles agressions. Aussi, vous pourrez appliquer différentes finitions à la façade de l’habitation. Il peut s’agir d’un traitement à l’huile, à la lasure ou encore à la peinture.

Plus le revêtement est de qualité, plus l’esthétique de la maison se maintient. Cependant, l’application d’un traitement spécial a un coût qu’il faut se souvenir d’inclure dans l’établissement de votre projet immobilier. Par ailleurs, le bois étant une substance naturelle, vous pouvez le laisser patiner. Néanmoins, il est bien de corriger les imperfections de surface.

Ainsi, pour obtenir une apparence homogène, on recommande d’utiliser un humidificateur de couleur grise. En cas de finition avec une lasure ou autre, il va falloir renouveler cette opération tous les trois à cinq ans après un bon nettoyage. Dans un but écologique, la finition doit être microporeuse ou à base d’eau dans le cas d’une peinture. Alors, le bois respire mieux et retient peu d’humidité.

Vous avez aimé cet article ? Faites-le nous savoir !