Quel sol pour une maison container ?

Quel sol pour une maison container ?

Séduits par les avantages spécifiques de ces constructions, de plus en plus de nouveaux propriétaires optent pour une maison container. Cependant, ce choix implique un certain nombre d’exigences, dont celle de posséder un terrain adapté aux particularités de ce type d’habitation afin de garantir la stabilité de la construction.

Dans ce billet, nos experts vous proposent donc de revenir sur les différents types de sols et de supports qui conviennent à l’installation de la maison container.

Bien comprendre la structure d’une maison container

Avant de vouloir poser un conteneur sur le sol de votre terrain, il est nécessaire d’analyser sa structure. Généralement robuste, cette dernière est conçue pour une utilisation durable. Pour cela elle est principalement composée essentiellement d’acier. Ce qui lui permet de résister aux intempéries, aux fortes variations de température et aux chocs.

Grâce à sa résistance, un container de 12 pieds peut supporter trois à quatre fois son poids qui oscille entre 1,4 et 4,2 tonnes. Le plancher étanche et aggloméré de ces cubes géants peut, quant à lui, supporter des charges de près de 300 kg/m².

Ces conteneurs maritimes sont vastes, mais il est possible de les déplacer d’un chantier à un autre. Les énormes dimensions ne constituent pas une limite à leur installation du moment où vous disposez d’un grand espace. Les barres des containers maritimes sont des parties en forme de C et hautes de 125 mm. Un conteneur peut aussi être placé sur des coins ISO de sorte que ses angles soient baissés par rapport à sa longueur.

Les supports et les sols recommandés pour une maison container

Il n’est pas recommandé de poser une maison container directement sur le sol, mais plutôt de le faire sur un support adéquat. Mais avant tout, prenez le temps de vérifier la nature du sol sur lequel l’ensemble conteneur et support sera posé.

Si votre maison container est très lourde, il est préférable d’éviter l’installation sur un sol meuble. Le risque que le conteneur s’enfonce au fil du temps est élevé. Sachez qu’une simple déclinaison horizontale de cette extension, même de quelques centimètres, suffit à perturber l’ouverture et la fermeture des portes.

Il est alors nécessaire de trouver un support adapté à ce terrain avant d’y installer votre maison container. Dans ce cadre, vous pouvez recourir à de la longrine ou à une chape en guise de piliers ou de fondations pour ce type de surface.

Sol pour maison container

Notez par ailleurs que lorsque le container est directement installé sur le sol ou même sur un support, certains animaux peuvent nicher en dessous.

Si le sol qui doit accueillir votre maison container est en mauvais état et possède des inégalités de niveau, tout espoir d’installation n’est pas perdu. En fait, cette situation joue même en votre faveur. En effet, vous pouvez profiter de cette inclinaison pour surélever le container afin qu’il soit plat et bien posé.

De plus, les différentes inégalités de profondeur sur un sol en mauvais état peuvent aussi empêcher les animaux de nicher sous votre container. Avec une surélévation, les niches risquent d’être à découvert. Dans ce cas, les différents supports à utiliser sont : les parpaings, les plots en béton armé ou en ciment, les cales bois ou les cales acier.

Les différents aménagements de sol pour un container

Il existe une multiplicité de types d’aménagements possibles pour une maison container. Vous trouverez donc sans doute un style qui correspond à vos goûts et exigences. Pour faire le bon choix, vous pouvez notamment tenir compte des matériaux qui caractérisent chaque aménagement. Dans ce cadre, on distingue essentiellement :

  • Le plancher en bois, fin et constitué d’un contre-plaqué. Il est souvent utilisé pour les containers de stockage;
  • Le revêtement en PVC collé. Cette matière est utilisée pour les finitions tertiaires et pour les containers maritimes ;
  • Le faux plancher technique : de hauteur variable il est notamment utilisé dans les containers électriques ;
  • Les planchers recouverts : en tôle alu, tôle acier lisse ou acier armé soudé et étanche ;
  • Le plancher en résine epoxy lisse : idéal pour les locaux humides ;
  • Les planchers en mélange de résine époxy antidérapante et de silice, etc.

Comme vous pouvez le constater, le choix est assez vaste. N’hésitez donc pas à demander conseils auprès de professionnels expérimentés afin de prendre une décision éclairée.

4/5 - (4 votes)
CTA blog

Agrandissez votre maison sans permis de construire

Investissez dans un projet clé en main sans permis de construire grâce au studio de jardin !